_____________________________________

_____________________________________

14 février 2014

Les conditions météorologiques actuelles sont-elles un nouveau signe du réchauffement global ?

L'Europe va devoir s'habituer à avoir les pieds dans l'eau




Le thermomètre affiche jusqu'à 16 degrés sur les bords de pistes à Sotchi. Alors qu'elle a les pieds dans l'eau depuis plusieurs semaines, la Grande-Bretagne s'apprête à affronter une nouvelle tempête menaçant de déverser l'équivalent d'un mois de pluie. De leur côté, les Etats-Unis affrontent une nouvelle tempête de neige et de glace. Que se passe-t-il exactement ? Faut-il s'inquiéter ?

Cela fait 250 ans que l'on n'a plus vu ça en Grande-Bretagne, l'Agence britannique de l'environnement avait émis 416 alertes inondation jeudi selon les derniers chiffres connus, dont seize dans la catégorie la plus grave, ce qui signifie que des vies sont potentiellement en danger.

L'augmentation du niveau des mers est inquiétant
Est-ce que cela veut dire que l'Europe va devoir s'habituer à avoir les pieds dans l'eau ? Franck Pattijn, professeur en climatologie à l'ULB, en est convaincu et avance deux raisons : la fonte des glaces qui se poursuit et augmente le niveau des mers, ce qui aggrave les conséquences des tempêtes; et les hivers plus doux qui apportent davantage de précipitations.
Ce qui l'inquiète davantage là-dedans, c'est l'augmentation du niveau des mers. Un niveau qui a été constant pendant des milliers d'années. Mais "depuis le début du 20ème siècle, cela a augmenté de 2 mm par an. Et maintenant, cela augmente de plus de 3 mm par an. On prévoit entre 50 cm et 1 m pour 2100".