_____________________________________

_____________________________________

04 juin 2018

Les déchets du Pacifique Nord

Le "vortex de déchets du Pacifique Nord" ferait trois fois la taille de la France



Le « vortex de déchets du Pacifique nord  » (Great pacific garbage patch, GPGP) correspond à une énorme masse d’ordures située dans l’océan Pacifique entre Hawaï et la Californie. Elle fait partie des cinq zones de déchets que l’on peut trouver dans cet océan et qui forment ce que l’on appelle le « 7eme continent ». Découverte en 1997 par l’océanologue Charles J. Moore, la zone n’a cessé de croître sous l’effet des courants marins. L’association Expédition 7eme continent explique que « sous l’effet de la rotation de la Terre, les courants marins créent ce que l’on appelle des gyres océaniques. Ces énormes tourbillons tournent dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Nord, et en sens inverse dans l’hémisphère Sud. Tôt ou tard, les déchets plastiques se retrouvent piégés dans ces gyres. »

Une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports vient de montrer que la zone s’étendrait sur plus de 1,6 millions de km², soit trois fois la taille de la France continentale. Cette surface est 4 à 16 fois supérieure aux estimations des précédentes études. Cette disparité des résultats s’explique principalement par la différence des angles d’analyse : les premiers rapports se concentraient sur les microplastiques tandis que l’équipe de Laurent Lebreton, auteur principal de l’étude, a pris en compte tous les types de déchets présents dans la masse.




21 mai 2018

Se loger à Paris ...

..., c'est pas facile ! En voici deux exemples : 









24 avril 2018

Longyearbyen, la ville la plus au Nord de la planète


On est allé dans la ville la plus au nord du monde et les effets du réchauffement climatique font froid dans le dos



Wolfgang Zach s'approche du rivage. Au bord du fjord, ce petit menuisier allemand désigne une canalisation qui sort de terre et qui poursuit son chemin sur plus d'un mètre au-dessus de l'eau. "Avant, ce tuyau ne dépassait pas comme ça, lance-t-il. Il y avait encore de la terre qui le couvrait." Le quinquagénaire aux fines lunettes se souvient de la violence de la tempête de l'automne 2016 et des vagues qui ont grignoté le rivage sur plusieurs mètres. Lui qui adorait prendre son petit-déjeuner en regardant les bélugas par la fenêtre a dû se résoudre à déplacer sa maison en bois à l'intérieur des terres, à l'abri de l'érosion.

A ses côtés, Kim Holmen prend garde de ne pas trébucher contre les gravats. Il connaît bien Longyearbyen, une petite ville de l'archipel du Svalbard, dans l'extrême nord de la Norvège. Ce barbu, directeur international de l'Institut polaire norvégien, lève les yeux vers les montagnes, situées à 60 km de l'autre côté du fjord. "Il y a 15 ans, vous pouviez traverser à pied ou en motoneige, soupire-t-il. Maintenant, l'eau du fjord n'est plus couverte de glace. Et donc il y a des vagues, d'où l'érosion." Dans ces contrées réputées pour leurs aurores boréales, Kim Holmen voit surtout des horreurs boréales.






Contrôle de synthèse 5 - Mai 2018




Londres au début du XVIIème siècle, avant le grand incendie

1. Citer des exemples de mutations technologiques, démographiques et urbanistiques que connaissent les villes aux 19ème et 20ème siècles (R)
Référence : p.19

2. Identifier dans divers documents ces mutations (T).

Références : documents "Histoire du Monde : le temps des machines", "Paris, la ville modèle du baron Haussmann" / Histoire de Saint-Gilles

3. Reconnaître ces mutations sur photographie satellitaire ou carte (développement concentrique et développement tentaculaire liés aux mutations(T).
Références : exercice transfert Paris (document annexe) et carte atlas Bruxelles (p.20)

4. Définir les notions suivantes : faubourg, banlieue, agglomération (R).

5. Délimiter sur carte les deux composantes de l'agglomération : la ville et sa banlieue (T)

Références : carte de la région de Bruxelles-Capitale (p.18) + exercice de transfert Paris (document annexe)

6. Dynamique urbaine : compléter une carte de synthèse (T)

Référence : dynamique urbaine - carte de synthèse (p.21)

7. Définir la notion de quartier (R).

8. Identifier les caractéristiques morphologiques et fonctionnelles de quartiers d'une métropole européenne (T).

Références : fiche 12 (qui sera fournie) + 9 quartiers agglomération bruxelloise (pp.22-25)

9. Associer différents quartiers de la métropole européenne à une coupe-synthèse et à une carte de synthèse (T).
Référence : morphologie urbaine - carte de synthèse (pp.26-27)

R = restitution 
T = transfert




12 avril 2018

Au fait, c'est quoi la gentrification ?

La gentrification (du mot anglais gentry, « petite noblesse »), ou embourgeoisement en français, est un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s'approprient un espace initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique et social du quartier au profit exclusif d'une couche sociale supérieure.

Ou alors ...


Source : France Inter