_____________________________________

_____________________________________

23 février 2011

La mobilité à Bruxelles

Un plan taxis, motos comprises à Bruxelles
Rédaction en ligne
mercredi 23 février 2011, 14:42


La ministre bruxelloise du Transport et des Travaux Publics Brigitte Grouwels va tester un service de taxis-motos pour réduire la pression automobile dans la capitale.


Brigitte Grouwels a annoncé le lancement, d’ici quelques mois, d’un projet-pilote pour tester un service de taxi assuré à l’aide de motos dans la capitale, à l’image de ce qui existe déjà à Paris et à Amsterdam.
Ce projet figure parmi les axes du plan 2011-2014, présenté par la ministre pour soutenir un secteur qu’elle conçoit comme « une alternative à la voiture ».
« Le taxi a un rôle à jouer dans la stratégie mise en place par la Région pour réduire la pression automobile de 20 % d’ici 2018. Il dispose d’un potentiel de croissance énorme si l’on en croit le maigre pour-cent qu’il représente dans les déplacements des familles », a commenté la ministre, présentant son plan à la presse.
Celui-ci comprend les principaux axes de l’accord conclu avec le secteur des taxis et qui visent à accroître la qualité du service offert, via une visibilité et une transparence tarifaire accrues, une offre diversifiée et une lutte contre les pratiques illégales.
Il vise aussi à élargir l’offre des taxis mixtes. Le service de taxis de nuit collectifs Collecto (actuellement 400) a trouvé sa place dans l’offre de transports de nuit et permis à la Région de réaliser des économies d’échelle. Il sera évalué d’ici 2013, année de l’échéance de la concession en cours.
Le plan prévoit aussi des incitants pour réduire l’impact des véhicules sur l’environnement. Bruxelles réservera ainsi à l’avenir un certain nombre de licences d’exploitation à des véhicules électriques et à moteur hybride.
Selon Brigitte Grouwels, la phase test de la nouvelle identité visuelle des taxis (noirs et équipés de bandes à damiers autocollantes ou aimantées uniquement sur les portes) est encourageante. L’ensemble du secteur devra l’avoir adoptée d’ici le mois de septembre prochain.
Le plan prévoit par ailleurs l’établissement d’un code de déontologie pour les chauffeurs. Celui-ci portera sur la propreté des véhicules, sur le comportement au volant et la tenue des chauffeurs, l’interdiction de fumer, etc. Les conducteurs seront formés à l’éco-conduite.
En matière de transparence, à partir de 2012, tous les taxis devront être équipés de taximètres numériques qui réduiront la charge administrative des chauffeurs et amélioreront l’information des voyageurs sur leur course.
La Région a consenti à une indexation des tarifs des taxis. Elle fera la chasse au refus des petites courses qui font l’objet de 14 % des plaintes de la clientèle, a averti la ministre.
Par ailleurs, le plan prévoit l’ouverture de discussions avec les communes pour ouvrir aux taxis l’accès de tous les sites propres réservés aux bus, situés sur leurs voiries.